Ajoutée !

4,6/5 - Vos avis

En avant vers le Pays Bigouden !

Le 11 juin 2021 à 00:00

En avant vers le Pays Bigouden ! Notre Actualité

Besoin de grands espaces, d’air frais et de nature pour ce mois de juin ? Ne cherchez plus et partez en Pays Bigouden et plus exactement en Baie d’Audierne.

Située à la pointe du Finistère entre la Pointe du Raz et la Pointe de Penmarc’h, la Baie d’Audierne représente un arc de cercle offrant un paysage parsemé de plages, de dunes, de falaise, de galets ou encore d’étangs. Ce lieu d’exception, entre mer et rivière, possède une faune et une flore d’une grande richesse. C’est également l’une des premières zones migratoires de France pour diverses espèces d’oiseaux…

Rendez-vous au point de départ : La Pointe du Raz

Avec des falaises hautes de 70 mètres recouvertes de landes, la Pointe du Raz est l’un des sites les plus célèbres de l’Occident. Le panorama est à couper le souffle : en face on y aperçoit le Raz de Sein avec le Phare de la Vieille, le Phare de Trévennec et la célèbre île de Sein, qui s’étend sur 2 kilomètres et classée parmi les « plus beaux villages de France ». Au loin, le fameux Phare Ar Men, dont la construction dura 34 ans, qui est à la fois le phare le plus connu et le plus éloigné des côtes françaises.

Se balader à pieds est le meilleur moyen de découvrir les lieux. En empruntant les sentiers sécurisés le long des falaises, de belles surprises s’offriront à vous… Entre décor spectaculaire et espèces protégées, vous ne saurez où donner de la tête. En effet, depuis 1996, la Pointe du Raz met tout en œuvre pour préserver au maximum l’écosystème de nombreux oiseaux dont la mouette rieuse. Plus au Nord, se trouve la réserve ornithologique du Cap Sizun. Vous y apercevrez des mouettes tridactyles, des guillemots et des pétrels fulmars. Des visites guidées sont proposées afin d’en apprendre davantage sur ces espèces et leurs habitats.

Arrêt au cœur de la baie d’Audierne : Tréguennec

Commune bigoudène de 350 habitants, Tréguennec se trouve au cœur d’une zone protégée remarquable. Etant une étape incontournable de votre parcours, vous y découvrirez de nombreux sites très réputés dans les environs tels que l’adorable Chapelle Saint-Vio, qui par ailleurs est la plus petite du pays bigouden, avec ses 50 mètres carrés à peine. Nichée entre les dunes sur la Palud de Tréguennec, le charme de cette chapelle miniature ne vous laissera pas indifférent. Non loin de là, se trouve la fontaine de Saint-Vio, connu sous le nom de « la fontaine qui fait marcher les enfants ». Mais quelle est son histoire ? La légende dit qu’une femme, devant impérativement se prénommer Marie, prenait les enfants et leur trempait les pieds dans l’eau de la fontaine afin de leur apprendre à marcher. C’est une coutume qui a perduré jusqu’au milieu de XXème siècle.

 

Reprenons la route direction l’étang de Saint-Vio où un observatoire vous permettra de profiter du grand spectacle : 97 espèces d’oiseaux sont à découvrir ! Pour les apercevoir, baladez-vous le long de l’étang et munissez-vous de jumelles, vous ne serez pas déçu.

 

Continuons le parcours vers la célèbre Pointe de la Torche

Vous en avez forcément déjà entendu parler ! Cette presqu’île naturelle est tout d’abord connu pour ses vagues impressionnantes. La Torche est d’ailleurs le spot de glisse le plus populaire en Bretagne, de quoi satisfaire les amateurs de surf.

En revanche si vous n’êtes pas attiré par les sports nautiques, pas de panique ! La pointe de la Torche c’est aussi un lieu de balade pour les randonneurs. Cette terre sauvage située au bout du monde, vous offre un panorama sans égal sur toute la baie mais pas que. Des champs entiers de tulipes multicolores y sont cultivés sur la Palud. N’attendez donc plus pour faire le tour de la pointe. Lors de votre balade, vous passerez également près de sites mégalithiques dont un tumulus.

 

Clap de fin à la pointe de Penmarc’h

Pour terminer cette escapade en baie d’Audierne, laissez-vous tenter par un petit circuit à la pointe de Penmarc’h.

Premier arrêt : le Phare d’Eckmühl ! Inauguré en 1897, certaines parties du phare ont été construites à partir de matériaux nobles (notamment le sommet). Aujourd’hui il fait partie des 61 phares de Bretagne toujours en activité mais de manière automatisée. En effet, les gardiens ont quitté les lieux en février 2008.

Continuons vers le port de Saint-Guénolé... Sa spécialité ? La pêche à la sardine ! Elle est pratiquée de nuit pour qu’à 6h30 les marins débarquent le poisson pour la criée. La journée ne s’arrête pas là, à 16h30 ce sont les bateaux côtiers qui débarquent la pêche du jour : raies, lottes ou encore la célèbre langoustine. Enfin à 19h, c’est au tour des bateaux hauturiers de déposer les produits provenant d’une quinzaine de pêches qui seront ensuite vendus le lendemain matin. Classé comme étant le 7ème port de pêche de France, le port Saint-Guénolé est donc toujours en action, pour le plus grand bonheur de ses visiteurs !

Finissez votre tour en empruntant le GR34, direction les rochers de Saint-Guénolé. Ce site naturel est réputé pour les formes étranges que possèdent les différentes roches. Certains ressembleraient à des oreilles de lapin, une tortue, un tire-bouchon… Le panorama est magnifique lorsque la mer est déchaînée, alors si vous êtes un amateur de belles vagues, ce lieu est fait pour vous. En revanche il est conseillé d’être très prudent lors de votre venu sur le site.

Retour